Home Relations Sociales
|
Elections Prud'homales: les résultats! PDF Print E-mail
Written by Guillaume ROGE   
Sunday, 07 December 2008 18:01
  

Mercredi 3 décembre, 19 millions d'électeurs, salariés et employeurs, étaient appelés à élire près de 15 000 conseillers prud'homaux. Le résultat est très décevant et alarmant, en effet un salarié sur quatre seulement a voté lors de ce scrutin.

La participation, qui avait déjà chuté de 63,2% en 1979, premières élections prud'homales, à 32,7% en 2002, atteint son plus bas niveau en 30 ans avec 25,5% en 2008.

Côté chiffres, la CGT renforce sa première place avec 33,8 % des voix en progression de 1,6 point. La CFDT accuse une baisse de 3 points avec un score de 22,1 %. La CFE-CGC (8,2%) progresse de 1,2 point parmi l'ensemble des salariés, et ravit à la CFDT la première place chez les cadres avec 27,9% des voix dans la section "encadrement". FO obtient 15,9 % des voix soit - 2,3 points. La CFTC, en léger recul de 0,7point, atteint 8,9 % des voix. L'Unsa (syndicats autonomes), en cours de rapprochement avec la CFE-CGC, gagne 1,2 point, à 6,2%, tandis que l'Union syndicale Solidaires, qui comprend les syndicats Sud, fait plus que doubler son score, de 1,5% à 3,8%. Les "divers" représentent 1%.

 

Si on analyse de plus prêt ce vote, on remarque la forte progression des syndicats dits « radicaux », révélateur de la crainte des salariés face à la situation actuelle de plans sociaux et de mises au chômage partiel dans tout le pays. C’est peut être aussi un signe de perte de confiance envers les syndicats qui ne parviennent pas à changer la donne ou à répondre aux angoisses des salariés ? En effet, lorsque trois votants sur quatre ne jugent pas utile de s’exprimer lors de cette élection pourtant très importante, on est en droit de se poser des questions sur les instances représentatives.

 

Commentant les résultats, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a indiqué qu'il fallait « faciliter et simplifier » les modalités de vote aux élections, proposant notamment la généralisation de l'installation des bureaux de vote dans les entreprises. Le taux de participation aurait dépassé 50 % chaque fois qu'un bureau de vote était installé sur le lieu de travail des salariés. Toutefois, ces informations sont à relativiser, en effet même le vote par Internet qui n'était possible qu'à Paris n'a pas vraiment été un succès. Sur 1,3 million d'électeurs inscrits dans la capitale, 78 654 seulement, soit 5,82 % des inscrits ont eu recours à ce mode de vote.

 

Last Updated ( Thursday, 22 January 2009 20:49 )