Home Evaluation
|
Comment gérer une situation difficile avec un collaborateur ? PDF Print E-mail
Written by Guillaume ROGE   
Monday, 01 December 2008 17:16
 

L’entretien d’évaluation peut être perçu de différentes façons selon les individus, certaines situations peuvent devenir compliquées à gérer, cela peut aller de l’anxiété à l’agressivité.

 

C’est pourquoi nous vous proposons quelques procédés pour mieux appréhender et débloquer des situations parfois tendues, si vous rencontrez :

 

Un collaborateur silencieux

  • La première démarche est de rappeler les objectifs de l’entretien, le collaborateur doit comprendre que l’entretien n’est constructif que s’il y a établissement d’un dialogue.
  • Il faut insister sur l’importance de sa participation et sur le fait que c’est dans l’intérêt de tous, en effet, l’entretien n’est pas une sanction mais un moyen de commenter les résultats de l’exercice et une opportunité de les améliorer en fixant des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, ambitieux, réalistes et temporels).
  • Enfin, si la conduite du collaborateur n’évolue pas il est nécessaire de lui demander les raisons d’une telle attitude.

 

Un collaborateur anormalement stressé

 

  • Il est important de soigner l’accueil, celui-ci doit être chaleureux et ne doit pas être perçu comme une simple formalité. Il faut mettre en confiance le collaborateur.
  • Il est nécessaire de rappeler les objectifs de l’entretien, le collaborateur va ainsi dès le départ prendre connaissance de ce que l’on attend de cette rencontre. La transparence est toujours bénéfique dans ces cas de figure.
  • Enfin, il faut montrer l’aspect pédagogique d’un tel entretien, le collaborateur doit prendre conscience que l’évaluateur a également une fonction de conseil, il peut ainsi s’appuyer sur lui en cas de besoin.

 

Un collaborateur agressif

 

  • Il faut dès le départ cadrer l’entretien en rappelant ses objectifs.
  • Si la situation se bloque, il est nécessaire de demander au collaborateur les raisons d’une telle attitude.
  • Il est impératif de noter factuellement ses remarques de manière à lui montrer que l’on prend en compte ses objections.
  • Enfin, si la situation ne peut être améliorée, il ne faut pas hésiter à reporter l’entretien afin de favoriser un contexte plus serein et constructif.

 

Un collaborateur focalisé sur la rémunération

 

  • La première démarche est, là aussi, de rappeler les objectifs de l’entretien, le collaborateur doit comprendre que l’on ne doit pas mélanger évaluation et salaire. Le niveau de rémunération est fixé ultérieurement au terme du processus d’évaluation.
  • Il faut donc se concentrer sur l’entretien d’évaluation et prendre un autre rendez vous pour aborder le thème de la rémunération.

 

Last Updated ( Friday, 30 January 2009 21:32 )