Home
|
Perspectives 2009 : Les Ressources Humaines s'adaptent à la crise Print E-mail
Friday, 03 April 2009 14:23
 L'étude de Hewitt Associates révèle que la crise économique accélère les changements de priorités et d'organisation dans les DRH. 

Cela implique notamment l'acquisition de compétences nouvelles, l'identification et la mise en place d'outils susceptibles de mieux mesurer l'impact des activités RH sur les résultats de l'entreprise.

Parmi les enseignements clés de l'édition de cette année :

 

Les RH affectés par la détérioration du climat économique

Les participants déclarent que l'impact de la crise économique et le ralentissement de l'économie seront significatifs sur les résultats de l'entreprise (77%) et les programmes RH (47%). Tous les participants ont pris une large gamme de mesures pour faire face à la crise. La majorité d'entre eux se concentrent sur des actions qui réduisent les capacités de production et les coûts :

ü  en réduisant les effectifs (72 %),

ü  en cherchant de nouveaux gains de productivité (70 %),

ü  en ne renouvelant pas les contrats des intérimaires (66%).

Un tiers des participants apportent des solutions plus articulées qui combinent une réduction dans le budget RH avec embauche opportuniste de talents de haut niveau, développements ciblés de dirigeants et nouvelles acquisitions. Les programmes de rémunération et d'avantages sociaux, y compris l'intéressement à long terme, sont également revus par un quart des entreprises participantes.

 

Reconfiguration des priorités et des besoins RH

Depuis le Baromètre de l'année dernière, la pression sur la réduction de coûts est devenue le facteur le plus influent sur l'ordre des priorités des RH, bondissant du septième au premier rang. Relever les défis des objectifs de productivité, des changements organisationnels ainsi que de la pénurie de talents reste également un facteur très influent sur les politiques RH. Les priorités majeures dans l'agenda des RH sont désormais :

ü  le développement du leadership (mentionné par 38% des participants),

ü  la rétention des talents (34%),

ü  l'amélioration de l'engagement des employés (30%).

La nécessité de réduction des coûts de main d'œuvre bondit de la douzième position en 2008 à la quatrième en 2009, selon 28 % des répondants (seuls 7% des participants l'avaient évoquée comme priorité l'an dernier).

Pour 11 des 28 différentes activités RH spécifiques couvertes par l'étude, une majorité des participants reconnaît  le besoin d'améliorer leur performance pour répondre aux objectifs de l'entreprise.  La lacune la plus marquante entre attentes de l'entreprise et services réalisés par les RH se situe au niveau des indicateurs de mesure : 76 % des participants l'auto évaluent comme « faible » ou en dessous de leurs objectifs.

Améliorer l'exécution des pratiques RH s'impose comme le besoin principal de la fonction pour augmenter son impact sur la performance économique de l'entreprise (mentionné par 42 % des participants). Ce besoin est suivi, dans l'ordre, par :

ü  la nécessité d'impliquer les RH plus en amont de la prise de décision stratégique de l'entreprise ayant un impact sur la gestion du personnel (40 %),

ü  l'opportunité d'attirer de nouveaux talents (36 %) pour la fonction RH elle-même.

Une majorité des participants s'attend à des changements significatifs en termes d'organisation et de compétences des RH dans les trois prochaines années. En particulier pour ce qui est :

ü  des procédures et opérations qui permettraient un gain d'efficacité (58 %),

ü  d'expertise fonctionnelle des RH dans la gestion des changements (55%),

ü  du développement du leadership et des talents (47 %).

Par contre, l'expertise fonctionnelle relatives aux politiques de rémunérations et d'avantages sociaux n'est pas supposer évoluer (75%).

 

Note : Les participants à l'enquête se composent de directeurs des ressources humaines et des responsables RH du conseil d'administration de 13 nationalités différentes de grandes entreprises ayant un centre de décision en Europe. 53 organisations, parmi lesquelles 70 % d'entreprises cotées ont participé à l'étude. Elles emploient au total plus de 3,5 millions de salariés, dont la majorité en Europe.

Retrouvez cette étude ici

 

A propos de Hewitt Associates 

Depuis plus de 65 ans, Hewitt délivre à ses clients des conseils à la pointe en matière de ressources humaines et d'externalisation. Hewitt travaille avec plus de 3 000 groupes ou entreprises dans le monde pour développer et mettre en place des stratégies de management en ressources humaines, retraite, avantages sociaux et finance ; rémunération ; gestion de la performance, des talents et conduite du changement. En tant que leader sur le marché de la gestion administrative des avantages sociaux, Hewitt gère les programmes de santé et de retraite de  millions de cotisants et retraités, pour le compte de plus de 300 organisations dans le monde. A ces organisations s'ajoutent plus de 30 clients qui s'appuient sur Hewitt pour fournir à près d'un million de salariés un éventail de services externalisés en ressources humaines. Présent dans 33 pays, Hewitt emploie près de 23 000 salariés. www.hewitt.com