Home
|
Comment bâtir une politique de rémunération équilibrée? Print E-mail
Friday, 27 March 2009 21:40
 La détermination de la politique de rémunération implique et impacte de nombreux facteurs dans l'entreprise.

Elle doit faire l'objet d'une étude approfondie, la recherche d'un équilibre budgétaire, de compétitivité et d'équité interne sera l'objectif à atteindre.

   

La détermination des rémunérations affecte à la fois :

ü  L’équilibre financier à long terme d’une organisation

ü  Son équilibre social entre les différentes catégories de personnel (grille)

ü  Le degré de motivation de chacun de ses membres

 

Un système qui repose sur un triple équilibre

 
  

Les frais de personnel

 

Le versement des salaires constitue le poste le plus important des engagements financiers de l’entreprise. On distingue trois niveaux de frais de personnel :

ü  La masse salariale

ü  Les périphériques

ü  Les coûts de fonctionnement 

 

La masse salariale

Elle se compose de trois notions :

-          La masse salariale fiscale. Il s’agit des rémunérations et des primes imposables déductions faites des retenues sociales obligatoires payées par le salarié.

-          La masse salariale comptable. Elle se compose des rémunérations et des charges sociales.

-          La masse salariale budgétaire. C’est une notion qui fut créée par les gestionnaires à des fins de négociation, de comparaison, d’une année sur l’autre. Elle présente les caractéristiques suivantes :

o    Travailler à effectifs et activités constants (les entrées et les sorties de personnel étant étudiés à part).

o    Eliminer les facteurs de distorsion (primes variables, indemnités non fixes).

o    Traiter à part les charges patronales.  

 

Les périphériques

Ils se composent :

-          Des charges fiscales et parafiscales (taxe d’apprentissage, 1% logement, …).

-          De l’intéressement et de la participation.

-          De la formation professionnelle.

-          Du comité d’entreprise, de la médecine du travail, … 

 

Les coûts de fonctionnement

Ce sont les dépenses liées :

-          Aux cabinets de recrutement.

-          Aux agences de communication.

-          Au fonctionnement du service RH.  

 

L’équilibre externe et la compétitivité

 

 

La référence au marché intervient au moment de l’embauche. Il s’agit du Benchmarking.

L’écart de salaire entre entreprises, à poste égal, peut être facteur de difficultés à maintenir les salariés à leur poste (fidélisation). Les entreprises ont ainsi mis en place des instruments de cohérence (grilles de classification, méthodes de cotations de poste type HAY).  

 

L’équité interne 

 

L’équilibre des rémunérations au sein de l’entreprise repose sur deux principes :

-          Un sentiment de justice et d’équilibre vis-à-vis des salariés et des responsabilités.

-          Un caractère incitatif de la rémunération. C'est-à-dire basé sur la motivation et les performances.